Interprétation


 

 

Interprétation simultanée

L’interprétation simultanée permet d’assurer la traduction d’un discours, d’une intervention pratiquement en même temps que l’orateur. Pour cela, les interprètes sont installés dans une cabine insonorisée et écoutent au moyen de casques pour retransmettre la version traduite dans un micro.
Il n’est pas nécessaire d’interrompre le cours de la réunion, les participants peuvent se concentrer pleinement sur le contenu des présentations.

L’interprétation simultanée exigeant un haut niveau de concentration, il est d’usage que les interprètes se relaient environ toutes les 30 minutes.
On compte donc une équipe de deux interprètes pour chaque langue cible.

Ce type d’interprétation est adapté aux réunions comptant plus de 20 participants et dans le cas où l’interprétation doit être faite en plusieurs langues étrangères.

 

Interprétation consécutive

L’interprétation consécutive permet d’interpréter dans la langue cible un discours par segments d’environ cinq minutes maximum, en décalé par rapport à l’orateur. En conséquence, la durée d’une intervention s’en trouvera doublée.
Ce type de technique d’interprétation n’est donc applicable que dans le cadre d’interventions de courte durée, comme par exemple pour un discours de table ou lors de l’accueil d’une délégation.

 

Interprétation de liaison
L’interprétation de liaison est utilisée pour des petites réunions de travail, des négociations contractuelles, etc. Tout comme pour l’interprétation consécutive, l’interprète intervient consécutivement à l’orateur, qui interrompt son discours pour la traduction. Il faut, là aussi, compter un temps de réunion à peu près multiplié par deux.

 

Interprétation avec système portatif de micro et casques
Les interprètes sont placés dans la salle, avec les participants (sans cabine insonorisée) et retransmettent les contenus de la réunion en langue étrangère par l’intermédiaire d’un micro et de casques. Ce type interprétation exige un haut niveau de concentration. En effet, les interprètes sont exposés au bruit ambiant et doivent chuchoter pour ne pas déranger les participants.
Cette technique d’interprétation n’est donc adaptée qu’à un certain type de réunion, comptant un nombre réduit de participants.